DEFENSES IMMMUNTAIRES APRES LE CONFINEMENT

APRES LE CONFINEMENT, LES CONSEILS EN NATUROPATHIE

1. QUELQUES PRINCIPES DE BASES :

 

Lors des périodes de risque de contaminations virales ou bactériennes, le premier réflexe sera d’avoir des gestes d’hygiène élémentaires, avec les savons antiseptiques, l’usage d’huiles essentielles en mélanges telles que le ravintsara, tea-tree, eucalyptus radiata…

 

Nettoyer son nez

Nous n’y pensons pas toujours, mais une bonne hygiène nasale quotidienne permet de prévenir les infections et d’améliorer le bien-être respiratoire. Le nez est la première barrière physique qui filtre les virus ambiants et la pollution de l’air. Or, ce « filtre » doit être propre pour être efficace.

Protéger ses voies respiratoires

Cela peut paraître tout simple, mais il existe une manière de respirer qui nous permettra déjà de limiter les infections des voies respiratoires : Inspirer par le nez et expirer par la bouche. De cette manière les muqueuses du nez peuvent filtrer une partie des virus ambiants ;

On pourra aussi agir sur les voies respiratoires par voie interne avec la propolis, l’échinacée et l’huile essentielle de Pin Sylvestre.

Mais il est important d'agir en prévention :

2. RENFORCER SON IMMUNITE

Toutefois, la première lutte en interne se fera grâce à la puissance de nos défenses immunitaires, vous l’avez bien compris.

Une cure combinée de probiotiques (symbiotiques), magnésium et chlorophylle, sera  efficace

Renforcer sa flore intestinale par des pro et prébiotiques

Notre intestin a une fonction de barrière. En bonne santé, celui-ci empêche le passage de certains microbes et agents infectieux de passer dans le sang, nous protégeant ainsi des infections ; En effet, dans l’intestin se trouvent des cellules immunitaires (les polynucléaires et les monocytes) qui participent à la réponse immunitaire en phagocytant (c’est-à-dire en ingérant) les agents pathogènes (virus et bactéries) qui pourraient se trouver dans l’intestin.

 

Nourrir ces cellules par du sérum océanique, du plasma iso ou hyper tonique

Un rôle majeur est ben sûr la capacité à booster les défenses immunitaires en augmentant les globules blancs dans le sang afin de combattre maladies infectieuses 

Le principe de base : Des liquides corporels en parfait état : Un apport journalier d’eau de mer permet de renouveler nos liquides corporels (les liquides dans lesquels baignent nos cellules) et à partir desquels elles absorbent minéraux et oligo-éléments. Equilibrées, nos cellules assurent à notre organisme un fonctionnement optimal et l’aident à faire face aux infections ; Plasma marin, eaux de mer hyper toniques et isotoniques...

Penser à la vitamine D et la vitamine C associées à l'eau de mer

Elles sont très impliquées dans la réponse immunitaire. Les lymphocytes T, soldats de notre système immunitaire vont combattre les bactéries et virus. Ils seront moins actifs chez les malades présentant des fables concentrations en vitamine D.

La vitamine D est présente dans les poissons gras, en accordant la préférence aux petits poissons gras (harengs, sardines, maquereaux) qui ont pour avantage de moins concentrer les métaux lourds présents dans les océans.  On la trouve aussi en gouttes, facile à prendre.

La vitamine D naturelle est également présente dans le lichen des terres boréales (en gouttes également)

 

Le magnésium marin, UN PUISSANT ANTIVIRAL ET ANTI BACTERIEN

Le magnésium sous la forme chlorure issu de l’eau de mer est un antiviral puissant.

Celui-ci est un remède très ancien si l’on veut citer les travaux d’André MAHE, du professeur Auguste Neveu, Pierre DELBET et bien d’autres sur l’activité antiviral mais aussi : les crampes, les calculs biliaires, l’eczémas, les problèmes de prostate, les verres, les gingivites …

Le magnésium, cet oligo-élément essentiel a presque disparité de notre alimentation en raison du raffinage des céréales mais aussi des méfaits de l’agriculture intensive et également des conservateurs utilisés dans l’industrie agro-alimentaire.

Au 19 ème siècle, l’alimentation des français était moins substantielle mais plus équilibrée en minéraux et oligo-éléments. Alors que chaque français consommait en moyenne 900 gr de pain par jour, cela couvrait largement nos besoins en magnésium qui sont de l’ordre de 350 à 400 mg/jour, et ce n’est pas le pain blanc (dit raffiné) qui pourra couvrir ces besoins de nos jours

Le magnésium, un anti-infectueux puissant ;

Il est important de se prémunir en réalisant des cures actives de 10 jours à raison d’une ampoule de 250 ml de magnésium dans un demi-litre d’eau. Suivie d’une cure d’entretien d’une ampoule dans un demi-litre à consommer à raison d’un verre de 10 cm par jour pendant un mois.

LA CHLOROPHYLLE

Au-delà de l’effet détoxifiant bien connu de la chorella, elle est aussi un apport très important de chlorophylle, ce pigment vert provenant des végétaux permettant la photosynthèse. Processus par lequel la lumière est transformée en énergie chimique disponible pour la cellule.

La structure de la chlorophylle ressemble beaucoup à celle de notre hémoglobine, leur seule différences est leur atome central, dans cette dernière nous trouverons du fer alors que celui de la chlorophylle est un atome de magnésium ; c’est celui qui donne aussi la différenciation de couleurs entre les deux.

Les études montrent que la consommation de chlorophylle permet une augmentation de la production de l’hémoglobine

Lorsque le taux d’hémoglobine est à son niveau optimal dans notre circulation sanguine, il permet de bien irriguer toutes nos cellules en oxygène, atout majeur de fonction internet de la cellule pour tous les processus de régénération et de défense

 

Les bienfaits de la chlorophylle sont majeurs :

Cicatrisation des tissus régénération des cellules

Corriger notre équilibre acido-basique

Assainir notre flore intestinale et c’est sur cette action majeure que la consommation de chlorella va agir sur le métabolisme intestinal et l’effet barrière contre les infections virales ;

La chlorella est l’aliment qui contient le plus de chlorophylles.

2 grammes par jour (4 comprimés) pendant 10 jours par mois va permettre aussi d’augmenter l’efficacité bien connue du magnésium.   

On va la trouver sous forme liquide (Solaray)